ÉLEVAGE DE LA WALLONIE
 
                      Bouvier des Flandres


 
"Elle ne mourra pas parce qu'elle est la meilleure!"
  J. Chastel
 
 
 Carolle Caron      
 Mont-Tremblant, Qc                     819-425-7737
 
 

 
 
 
 
 
 
 
«Elle ne mourra pas parce qu'elle est la Meilleure!»

J. CHASTEL  

 
 

Le Bouvier des Flandres, produit d'une véritable sélection utilitaire à l'origine, doit être maintenu dans son caractère traditionnel, celui d'un chien de travail.
 
Dr. A. LE LANN, Bulletin Officiel #14 - juillet 97 


 


Bien des races paient aujourd'hui chèrement le manque de clairvoyance de certains juges d'exposition trop généreux dans la distribution des qualificatifs.  Chaque fois qu'un juge décerne un "excellent" à un chien peureux, il rend à la race un très mauvais service.  Le plus beau chien, s'il n'a pas un caractère stable et équilibré, ne vaut pas un fifrelin et ne doit, sous aucun prétexte, servir à l'élevage.
 
Paroles de Louis Huygebaert,
tiré du livre de J. Chastel, Le bouvier des flandres hier et aujourd'hui






 
 
le bouvier doit avoir l'aspect très robuste et très rustique; ce doit être un "bloc" qui dédaigne toute élégance.....
 
Extrait de l'Éleveur Belge - 1910 






Un chien dressé n'est nullement un chien dangereux, contrairement à une opinion largement répandue.
 
Le Bouvier des Flandres est un chien de garde et de défense dont les aptitudes naturelles doivent être développées et éduquées. 

Extrait de "Le Bouvier des Flandres",
 
Brochure éditée à l'occasion du centenaire de la
 
Société Royale St-Hubert
   La vie de tous les jours a été pour le Bouvier des Flandres une épreuve terrible et sévère...je me suis longtemps demandé comment une bête pouvait résister dans un climat pluvieux, froid et humide et dans un tel manque d'hygiène....
 
Colonel Tolet, commandant du Chenil de l'armée française de la guerre 1914-1918 
extrait d'une publication datant de 1936 





Mesdames et Messieurs les juges, ouvrez les yeux!
 
Leur volume excessif, et leur lourdeur handicapent leur vitesse et leur résistance.  Leur attitude, continuellement campée de l'arrière, altère l'impulsion aux sauts sur place, typiques du Bouvier des Flandres, et rend impossible les virevoltes qu'on attend d'un conducteur de bovins.  Ajoutons à cela, la profusion malléable d'une robe floconneuse, aux nuances quelquefois peu orthodoxes, se prêtant à une présentation sophistiquée.  Soyons persuadés enfin que cette évolution radicale entraine avec elle une modification du caractère.
...quoiqu'il en soit, ce type à prédominance molossoïde, s'éloigne du standard, ce qui ne semble pas émouvoir certains juges : par ignorance, par laxisme ou à cause d'une aberrante prétention de progrès?
 
tiré de l'article "Le Respect du type"  du Bulletin officiel no.#14- juillet 97





 
 
 
 
Site Web fabriqué avec l'outil de création de site web rvSitebuilder | Hébergement de site Web par DesMondes.com